Psychothérapie individuelle

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est arbre.jpg.

Les séances individuelles sont proposées pour les :

. Adultes

. Adolescents ; S’ils sont mineurs et en cas de séparation de leurs parents, ils doivent avoir l’autorisation de leurs deux parents.

Témoignage de jeunes patients

1) Flore, 24 ans

“Voici le texte sur mon expérience de la thérapie et des effets que ça a eu sur moi. L’écrire m’a fait beaucoup de bien et m’a rappelé à quel point je suis heureuse désormais. Je vous remercie encore pour votre aide et votre bienveillance :

Il y a plusieurs années j’ai pris la décision de suivre une thérapie Je ne savais pas vraiment ce que ça pourrait m’apporter, mais mon seul objectif était de me sortir du mal être dans lequel j’étais. Mon estime de moi était très basse, et j’avais plutôt honte de demander de l’aide. Mais pour moi, c’était ma dernière chance de m’en sortir et d’essayer d’être un peu heureuse. Mes séances m’ont aidé à surmonter ma douleur face aux violences vécues durant mon enfance par mon frère. Mais, elles m’ont surtout aidé à reprendre confiance en moi et en à la vie. Durant ma thérapie, je suis passé par de nombreuses phases différentes : l’envie d’aller en séance, puis parfois y aller à reculons, la peur, le doute, la colère, la joie, la tristesse…etc. Après avoir “travaillé” sur la maltraitance et le traumatisme dont je souffrais, j’ai décidé d’arrêter les séances de psychothérapie. Je me sentais plus heureuse. Mais, les mois sont passés. Et je me suis rendu compte que je n’avais pas “travaillé” à propos de tous les aspects de ma vie ; qui avaient eu un impact néfaste sur moi. Je suis donc retourné voir la psy. J’avais encore plus honte, mais l’envie de m’en sortir était encore plus forte. J’ai ainsi entrepris la démarche “d’affronter” mes parents, qui m’avaient également fait beaucoup de mal et qui continuaient de m’en faire. Grâce à toutes mes séances j’ai pu découvrir une force en moi que je n’imaginais pas. J’ai réussi à grandir et à m’épanouir. D’autre part, j’ai pu recréer une relation saine avec mes parents et me détacher totalement de l’emprise de mon frère. Je ne me souviens plus exactement combien de temps à duré ma thérapie. Mais chaque séance, au combien dure elles ont été, m’ont permises de sortir de ma dépression et du gouffre dans lequel j’étais depuis des années. Aujourd’hui je peux fièrement dire que je suis heureuse et assez forte pour affronter la vie.”

2) Baptiste, 17 ans

“Je suis venu en psychothérapie parce que j’avais un léger problème et que je n’arrivais pas à m’empêcher de penser à quelque chose. J’ai eu peur d’être un peu fou. Mais j’ai découvert que ce léger problème n’était qu’une façade et que beaucoup de noeuds étaient cachés derrière. En faisant cette thérapie, j’ai appris à me connaitre, à comprendre qui je suis, et j’ai compris que je n’étais pas fou du tout. J’avais simplement besoin d’apprendre à gérer ma sensibilité. La thérapie n’est pas pour les fous mais pour les gens normaux qui ont besoin d’un peu de conseils et d’aide! Mieux vaut y aller jeune que vieux lorsque ces noeuds auront grossi et pris une place plus importante!”